04 Octobre 2017.

Compte-rendu établi par « Agir pour vivre ensemble ».

Le 04 Octobre 2017 à 20h30, à la Mairie avait lieu la réunion du Conseil Municipal, le 7ème de l’année 2017.

Présents : Isabelle AMIOT, Bernard DUBOST, Serge MARTIN, Gilbert PICOT, Claudie LEPAISANT, René LE PINOIS, Didier PROD’HOMME, Martine COUTANCEAU, Jean-Claude FRIBOURG, Claire GUERET, Francine BEDEL, Hélène HEBERT, Cyril PICOT, Nadège WOERTHER, Valérie BONHOMME.

Absents : Michel LEPOITTEVIN (pas de pouvoir), Ludovic FOLLIOT (pouvoir à Claudie LEPAISANT), Nicole CONEGGO (pouvoir à Didier PROD’HOMME), Réjane JOUAN (pas de pouvoir).

3 personnes assistent au Conseil dans l’assemblée.

Présence de Messieurs BOUDET et DROUET de la société AMO Conseil.

Présence également d’une secrétaire de Mairie : Delphine DOREY

Secrétaires de Séance : Claudie LEPAISANT et Martine COUTANCEAU.

Ordre du Jour :

1 Maîtrise d’oeuvre construction salle de sports / salle multi-activités

2 Prêts bancaires

3 Décisions modificatives

4 Frais scolaires 2016/2017

5 Adhésion villes et villages fleuris

6 Transfert de plein pouvoirs de police spéciale à la Com. Agglomération le Cotentin

7 Adoption rapport évaluation de la commission d’évaluation des charges transférées C.A.C.

8 Transfert des compétences facultatives vers la Com. Agglo. le Cotentin

9 Adoption du montant de l’attribution définitive 2017 Com. Agglo. le Cotentin

10 Autorisations spéciales d’absence évènements familiaux du personnel

11 Convention servitudes Enedis

12 Convention Orange

13 Devis

14 Prix cantine 2018

15 Rétrocession éclairage 1otissement rue des Frênes

16 Subventions mentions BAC

17 Convention bénévole école

18 Bail logement 2 rue du bourg

19 Subvention achat mallettes informatiques pédagogiques

20 Remerciements

21 Questions diverses

La séance est ouverte à 20h35.

Le Maire étant absent pour problèmes de santé depuis plus de 6 mois, c’est le 1er adjoint, « Maire par intérim », Bernard Dubost qui dirige la réunion.

Le gendre du Maire, conseiller municipal, étant absent, aucune nouvelle sur l’état de santé de Monsieur le Maire, et aucune nouvelle quant à son avenir au sein du Conseil Municipal.

Le Maire par intérim demande s’il y a des remarques ou des questions par rapport au compte-rendu du dernier Conseil Municipal.

Le Conseil peut commencer.

Ordre du Jour :

1/ Maîtrise d’oeuvre construction salle de sports / salle multi-activités

Le 1er adjoint présente Messieurs BOURDET et DROUET de la société AMO Conseil, et leur demande de faire état de leurs travaux.

Les 2 personnes présentent donc leur entreprise et le mode opératoire des appels d’offres pour retenir des « cabinets d’architecture et maîtrise d’ouvrage » pour le projet du « Pré Martin ».

13 candidats ont répondu, et 3 vont devoir être sélectionnés par le Conseil Municipal.

Le Cabinet AMO explique qu’ils ont demandé aux candidats de l’appel d’offre des dossiers de candidature exclusivement en version dématérialisée (informatiques) de façon à ce que tous les conseillers municipaux puissent les consulter avant de prendre une décision quant au choix.

Le Cabinet AMO a bien expliqué sa méthode de travail, et que le choix ultime des 3 retenus revient au Conseil et uniquement au Conseil.

Didier Prod’homme, au nom de la liste « Agir pour vivre ensemble » précise qu’il n’a rien reçu dans sa boîte mail.

Tous les conseillers confirment que cela ne leur a pas été transmis par mail.

Surprise du Cabinet AMO.

Le 2nd adjoint explique qu’il n’y a pas de problème, à Digosville, on travaille en toute « transparence » et « lisibilité ».

Le 2nd adjoint explique que les documents sont passés en commission « Appel d’offres », et que si d’autres conseillers voulaient les consulter, ils auraient pu venir en mairie, ces documents sont effectivement bien dans son bureau (ndlr : bien au chaud) et consultables sans problème. D’ailleurs, il se lève et va les chercher pour les montrer à l’ensemble du Conseil pour ceux qui désireraient en prendre connaissance.

Ce à quoi, Didier Prod’homme, a répondu qu’il n’était pas possible de comparer ces 13 dossiers en 5 minutes…

Une conseillère municipale a ajouté, « il faut faire confiance aux commissions… » (précision : Nicole Coneggo, membre titulaire de ladite commission a été conviée la veille de la 1ère réunion du 12  septembre par le 2ème adjoint, par téléphone portable, sans avoir été informée de l’Objet de l’Appel d’offres)

Le Cabinet AMO explique que les commissions peuvent travailler mais c’est bien à l’ensemble du Conseil de décider.

Le Cabinet AMO après avoir présenté la synthèse des 13 dossiers, clôturent leur exposé et quittent la séance pour laisser le choix au Conseil.

Plusieurs échanges entres les conseillers pour expliquer que le travail du cabinet AMO semble sérieux. Le Conseil retient donc les 3 cabinets d’architectes préconisés par le cabinet AMO qui sont :

-         Sylvie Royer

-         Atelier 970

-         Boiroux

2/ Prêts bancaires

Prêt de 1 600 000 € :

Le 2nd adjoint explique qu’il faut prendre une délibération pour choisir la banque qui va accompagner le projet.

La somme a emprunter est donc de 1 600 000 €.

2 banques ont été consultées le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel.

Au taux de 1,45% pour le premier et 1,46% pour le second, les 2 sur 15 ans.

Coût de crédit total est de 176 900 € pour le premier et 178 120 € pour le second.

La différence entre les 2 est que les remboursements sont dégressifs au Crédit Mutuel et fixes au Crédit Agricole.

Le 2nd adjoint explique qu’il y a une différence de coût de 1 220 € sur la globalité (pour crédit de 1 600 000 € sur 15 ans) et qu’il faut mieux prendre le moins disant.

Vote 14 pour et 3 abstentions (élus d’Agir).

Le Crédit Agricole est donc retenu. La commune de Digosville s’est endettée de 1 600 000 € sur 15 ans.

(ndlr : le Crédit Mutuel aurait pourtant été plus judicieux,les remboursements étant dégressifs, si dans 10 ans, la commune voulait racheter le crédit, la somme aurait été beaucoup moins conséquente à racheter, d’où un gain plus important que 1 220 €… mais bon, il faut avoir l’idée de se projeter vers l’avenir…)

Prêt FCTVA de 560 000 € :

Le 2nd adjoint explique qu’il y a besoin de contracter un crédit pour pouvoir avancer la TVA du projet.

Cette somme étant reversée à la commune, une fois le projet réalisé.

Les 2 mêmes banques ont été sollicitées :

Crédit Agricole 0,48 % et le Crédit Mutuel 0,49%. (Pour 24 mois maxi).

Vote 14 pour et 3 abstentions (élus d’Agir).

Le Crédit Agricole est donc retenu. La commune de Digosville s’est endettée de 560 000€ sur 2 ans maxi.

3/ Décisions modificatives

Le Maire par intérim explique qu’il faut modifier quelques lignes dans le budget primitif.

+ 6 000 € d’aléas concernant les travaux du bourg

+ 6 500 € d’aléas concernant des frais notariés oubliés lors de l’acquisition des terrains BIHEL

- 12 500 sur les travaux de voiries.

Le conseil vote à l’unanimité « pour ».

Didier Prod’homme, au nom de la liste « Agir pour vivre ensemble » précise que de toute façon on n’a pas le choix puisque les dépenses sont déjà engagées ou réalisées.

4/ Frais scolaires 2016/2017

Il s’agit de frais reçus par la commune concernant des enfants domiciliés hors commune et qui fréquentent  l’école de Digosville.

Primaire : 894,13€

Maternelle : 1 491,98 €

Le conseil vote à l’unanimité « pour ».

5/ Village Fleuris

Le Maire par intérim explique qu’il faut payer 200 € par an pour garder le panonceau « Ville et villages fleuris » .

Le conseil vote à l’unanimité « pour ».

6/ Transfert de plein pouvoirs de police spéciale à la Com. Agglomération le Cotentin

La 4éme adjointe explique qu’il y a besoin d’une délibération pour transférer des pouvoirs à la CAC. (Assainissement- Collecte des déchets et ce qui concerne les aires du gens de voyages). Que c’est obligatoire.

Le conseil vote à l’unanimité « pour ».

7/ Adoption rapport évaluation de la commission d’évaluation des charges transférées C.A.C.

La 4éme adjointe explique qu’il y a besoin d’une délibération pour adopter le rapport d’évaluation, cela concerne l’équité financière.

Le conseil vote « pour » avec une abstention.

8/ Transfert des compétences facultatives vers la Com. Agglo. le Cotentin

La 4éme adjointe explique qu’il y a besoin d’une délibération pour transférer les compétences de l’enseignement supérieur  et la santé et l’accès au soin.

Le conseil était prêt à voter « pour » quand Didier Prod’homme, au nom de la liste « Agir pour vivre ensemble » tient à préciser que ce n’est pas rien comme décision.

En effet, il précise que si un jour, dans l’avenir, la commune de Digosville décide de la mise en place d’une maison médicale, la CAC pourrait refuser puisqu’elle en aura les compétences.

Les consciences éveillées, les conseillers font preuves d’échanges qui vont dans ce sens.

Le 2nd adjoint, quant à lui, n’est pas du tout persuadé par cette conséquence que pourrait avoir un transfert de compétence.

On passe au vote, 12 « Pour » et 5 « Contre ».

9/ Adoption du montant de l’attribution définitive 2017 Com. Agglo. le Cotentin

La 4éme adjointe explique qu’il y a besoin d’une délibération pour accepter l’attribution du montant de la  part de la communauté d’Agglomération du Cotentin (CAC) vers la commune de Digosville pour un montant de 123 798 €.

Somme bien inférieure à ce qui avait été inscrit au budget primitif en avril 2017 (142 972 €) soit un manque de 19 000 € dans les caisses de la commune.

A ce moment là, on a complètement perdu le 2nd adjoint, tout le conseil a essayé de lui expliquer mais il ne comprenait rien, il croyait que c’était de l’argent que la commune devait, ensuite que c’était de l’argent que l’on recevait en plus.

Il a fallu que la secrétaire de Mairie aille à son bureau chercher le budget primitif d’avril 2017 pour que le 2nd adjoint comprenne… (ndlr : heureusement que la liste du Maire avait effectué une pré-réunion avant le conseil pour se mettre d’accord sur ce qu’il y avait à dire…)

Tout le monde est donc d’accord pour accepter la somme inférieure de près de 20 000 € par rapport à ce qui était prévu.

Didier Prod’homme et Cyril Picot, au nom de la liste « Agir pour vivre ensemble » ont demandé de faire un courrier vers la CAC pour avoir le détail de cette somme, pour comprendre la raison du manque à gagner.

10/ Autorisations spéciales d’absence évènements familiaux du personnel

Le Maire par intérim explique que le personnel communal ne peut pas bénéficier de congés pour événements familiaux (mariage, décès de proches, pacs…)

Pour que ce soit possible, il faut en faire la demande vers le Comité Technique Paritaire pour une application des textes du centre de gestion.

Si celui-ci accepte, il faudra prendre une délibération dans un prochain conseil pour que cela devienne effectif.

Tout le monde est d’accord.

11/ Convention servitudes Enedis

La 3éme adjointe explique qu’il faut redimensionner le poste EDF  par rapport aux nouvelles habitations.

Tout le monde est d’accord.

12/ Convention Orange

La 3éme adjointe explique qu’il faut redimensionner le réseau d’Orange par rapport aux nouvelles habitations.

Tout le monde est d’accord.

13/ Devis

Bulletin Municipal:

2 devis : ICL et Leréverend, 5 925€ HT pour le premier,6 420 € HT pour le second.

Le conseil vote à l’unanimité   « pour » ICL.

Candélabre :

Un candélabre abîmé « Rue des genêts » pour un montant de 1 377 €

Le conseil vote à l’unanimité « Pour»

ERP :

La commune est obligée depuis le 17 Avril 2017, de posséder un registre  d’accessibilité. Celui-ci va être réalisé par la SOCOTEC pour un montant de  1 620 € HT.

Le conseil vote à l’unanimité « Pour»

Lot 6 Vestiaires  de foot (Plomberie-Sanitaires)

Le prestataire qui devait effectuer les travaux s’est trompé dans son devis. La Mairie a donc accepté le désistement.

Elle a donc relancé les 3 entreprises qui avaient répondu à l’appel d’offre la première fois.

Après réception des offres, c’est l’entreprise Thomas JOLY de Digosville qui est retenue avec un surcoût de 9 000 € par rapport au précédent appel d’offre. (22 822 € au lieu de 13 962 €)

Tout le monde est d’accord.

14/ Cantine 2018

Le 2nd adjoint explique qu’il faut augmenter la cantine, il propose de passer le prix du repas à 2,50€ au lieu de 2,30€.

Il explique que la salade a été remplacée par une vraie entrée. Il a été lui-même constater à l’école à 3 ou 4 reprises que les enfants étaient heureux, et qu’ils mangeaient tout.

Le 2nd adjoint explique, de plus, que le coût moyen au niveau national est de 2,90 €, La commune de Digosville restant bien en dessous.

De plus, le 2nd adjoint explique qu’il a calculé le coût réel d’un repas servi à la cantine en prenant en compte les salaires des personnels, il est de 4,08 €.

Donc avec tous ces arguments, il explique que la commune de Digosville peut augmenter de 20 centimes le prix d’un repas.

Cyril Picot, au nom de la liste « Agir pour vivre ensemble » explique que pour lui la cantine est considérée comme un service aux citoyens. Que la commune peut se permettre de perdre un peu d’argent pour les enfants. Celui-ci ajoute qu’il venait de faire le calcul, cette hausse allait engendrer une augmentation de 36€ annuel par enfant, comme il y a 100 enfants à l’école qui mangent à la cantine, cela fait 3 600 € annuel de rentrée supplémentaire à la Mairie.

Cyril Picot ajoute que lorsque l’on met 3 200 000 € dans la salle du « Pré Martin » on n’est peut être plus à 3 600 € près.

Le 2nd adjoint lui répond que cela n’a rien à voir, on ne peut pas comparer ce qui n’est pas comparable…

On passe donc au vote concernant l’augmentation de 20 cts au 1er Janvier 2018.

11 Pour, 5 Contre, 1 Abstention.

15/ Rétrocession éclairage Lotissement rue des Frênes

Le Maire par intérim explique qu’il a reçu une demande pour attribuer un compteur électrique à la charge de la commune pour que les habitants de ce lotissement puissent avoir l’éclairage.

Plusieurs échanges ont lieu entre les conseillers en précisant bien que ce lotissement est privé et qu’il n’y a pas eu encore de rétrocession à la commune.

On  passe donc au vote pour attribuer un compteur électrique à la charge de la commune.

6 « Pour », 9 « Contre », 2 «  Abstentions ». Donc pas de compteur.

16/ Subventions mentions BAC

Le Maire par intérim explique qu’il a reçu des demandes concernant des éventuelles subventions lorsque les étudiants obtiennent une mention à leur baccalauréat.

Le conseil vote à l’unanimité « Contre »

17/ Convention bénévole école

Le 2nd adjoint explique qu’il faut une délibération pour que Mme Dehaye continue à venir bénévolement à l’école.

Didier Prod’homme, au nom de la liste « Agir pour vivre ensemble » demande : Mais que font donc les 2 ATSEM qu’on a embauchées en CDI au 1er Septembre 2017 ?

Le 2nd adjoint répond qu’elles alternent entre l’école et la Ferme Du Four pour aider Mme Hamel dans un premier temps, et dans un second temps remplacer celle-ci à partir du 1er Janvier 2018, lorsqu’elle partira en retraite.

Le 2nd adjoint ajoute que c’est expérimental, 3 personnes vont remplacer Mme Hamel au 1er Janvier 2018, et il doit avouer qu’au bout d’un mois les résultats sont très probants, il en lui-même surpris.

Didier Prod’homme est très surpris puisqu’on n’en a jamais parlé en Conseil.

Didier Prod’homme demande ensuite ce que compte faire la Mairie du logement de Mme Hamel.

Le 2nd adjoint répond que quelques travaux de rénovation auront lieu et que celui-ci sera loué ensuite, qu’il ne sera plus attribué à un gardien.

Didier Prod’homme demande : Mais comment va t-on réserver les salles de la Ferme Du Four ?

Le 2nd adjoint : Par internet, cela se fait très bien dans d’autres villes…

Didier Prod’homme d’ajouter : « Et les locations du terrain de tennis ? »

Le 2nd adjoint : Par internet, et on mettra des badges magnétiques à disposition…

Laissant tout le monde un peu dubitatif…

Le 2nd adjoint : Mais revenons à l’ordre du jour, Mme Dehaye ?

Le conseil vote à l’unanimité   « pour » signer une convention pour que Mme Dehaye vienne bénévolement à l’école cette année.

18/ Bail logement 2 rue du bourg

Le Maire par intérim explique que la personne choisie la dernière fois par le Conseil s’est désistée, donc les adjoints ont décidé d’attribuer le logement à une autre personne (ndlr : sans l’avis du Conseil).

19/ Subvention achat mallettes informatiques pédagogiques

Le 2nd adjoint (ancien adjoint démissionnaire aux affaires scolaires) et la  3ème adjointe (nouvelle adjointe aux affaires scolaires) se sont rendus à Saint Lô pour choisir le type de mallette qui serait intéressant pour l’école de Digosville.

En effet le conseil général de la Manche accorde une subvention sur ce type de mallette.

Le choix effectué, il s’agit d’une mallette avec 15 tablettes numériques d’une valeur de 9 100 € TTC que l’on peut déplacer de classe en classe.

Reste 5 461 € à la charge de la commune.

Le conseil vote à l’unanimité « Pour »

Didier Prod’homme, au nom de la liste « Agir pour vivre ensemble » précise que l’on aurait pu demander à quelques personnes de la commission scolaire de faire le déplacement à St Lô pour choisir le type de mallette.

Réponse du 2nd adjoint : « On ne va pas louer un bus non plus … »

20/ Remerciements

Le Maire par intérim fait lecture de divers remerciements.

21/ Questions diverses

Linky : Le Maire par intérim informe qu’il y aura une permanence à la Mairie le 16 Octobre 2017 de 14h30 à 17h30 par un Conseiller pour informer sur le compteur Linky.

Didier Prod’homme, au nom de la liste « Agir pour vivre ensemble » demande où en est le nouveau site internet de la Mairie ? Qu’une présentation à tout le Conseil n’aurait pas été superflue… (Délibération du 18 Décembre 2015, eh oui quand même …)

Le 2nd adjoint répond que c’est imminent, que cela faisait un moment qu’ils y travaillaient, mais que ce n’était pas nécessaire de le présenter au Conseil car sur le fond c’est pratiquement le même que celui existant…

Le Maire par intérim fait lecture d’un courrier reçu par mail d’une habitante du lotissement à proximité du Stade.

Le 2nd adjoint vient répondre point par point aux questions posées :

-         La sécurité dans la rue du Stade, c’est en cours

-         La sécurité dans la rue du Lotissement, rien de prévu pour l’instant

-         La peinture des passages piétons qui s’effacent, c’est prévu

-         La taille des panneaux de signalisation dans le bourg, c’est réglementaire

-         La sécurité dans la rue du Stade, il précise que bientôt il y aura un sens partagé

-         L’enlèvement des arbres qui sont tombés, c’est prévu un courrier vers le notaire pour que celui-ci fasse le nécessaire vers le propriétaire a été effectué.

-         Payement de la cantine scolaire par virement, ce n’est pas possible, ou bien très compliqué à mettre en place car c’est une «  Régie ».

Didier Prod’homme, au nom de la liste « Agir pour vivre ensemble » demande où en est la situation du St Michel.

Le 2nd adjoint répondant que c’est compliqué et que c’était privé.

Didier Prod’homme, au nom de la liste « Agir pour vivre ensemble » demande où en est la situation des commerces du Becquet.

Le 2nd adjoint répondant que c’est en cours… la pharmacie devrait ouvrir le 14 Octobre et la Boulangerie le 17 Octobre.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance a été levée à 23h 45.

 

L’analyse d’« Agir pour vivre ensemble » :  

Pour ce Conseil, on pourra dire que l’on se répète, mais pas d’annonce dans la Presse, ni sur le site internet de la Mairie pour informer la population qu’un Conseil Municipal va se dérouler avec son ordre du jour. Ce qui permettrait aux habitants d’envoyer des questions juste avant le Conseil pour en débattre. Jamais d’invitation au journaliste de la Presse de la Manche pour assister et relater ce qui se passe au Conseil.

Ce n’est pas si grave, puisque les Digosvillais continueront à aller sur notre site internet pour être informés avant et après les conseils.

Par contre record battu entre 2 conseils : 90 jours, l’ancien record était de 88 jours, on le croyait imbattable tellement il était important, mais l’équipe municipale a réussi à le battre avec un ordre du jour avec 21 points qui a duré presque de 3 heures et 30 minutes.(L’absence de Monsieur le Maire n’explique pas tout…)

Le manque de cohésion, d’information et de communication perdure au sein du conseil municipal car les élus de la liste de Monsieur le Maire se sont réunis à 19 heures en préambule de la réunion de conseil…quelques dossiers seraient-ils ultra confidentiels ?

Aucune information de ce qui est décidé au nouvel EPCI « Cotentin » et pas de nouvelles non plus du pôle de proximité de la Saire.

Pas d’informations quant aux travaux du logement du St Michel, les 42 000€ de travaux prévus vont-ils avoir lieu ?

Aucune information des travaux concernant les accès aux personnes à mobilité réduite, où en est le planning des travaux ?

Pas d’informations concernant les devis de l’éclairage du terrain annexe de football.

Pas de bilan au bout d’un an des panneaux signalétiques électroniques de vitesse mis dans la commune.

Pas d’information quant à la rentrée scolaire 2017-2018, s’est elle bien déroulée ? Les effectifs ? Prévisions pour la rentrée prochaine ?

Pas d’information concernant l’organisation et la gestion du repas des aînés, le nombre de convives, le prestataire ; va-t-on diminuer de 20 cts le prix de repas des aînés pour faire des économies ?

Quel est le coût réel total de ce repas (traiteur, service, boissons, achat de nappes, serviettes, cadeau des doyens) ? Quelle est la répartition de l’imputation au budget du CCAS et de la Mairie ? Quelle commission gère de dossier ?

Pas d’informations quant à la mise en place de deux panneaux de limitation de vitesse à 30 km/h rue des Embruns.(Décision du Conseil du 19/12/2016)

Les habitants de Digosville vont être ravis d’apprendre que leurs impôts ont servi à payer des formations d’ATSEM à 2 personnes pour que celles-ci comptent des petites cuillères à la ferme Du Four…

Quel est l’état d’avancement de la mise en place des détecteurs de fumées dans les bâtiments communaux qui est devenue obligatoire. (Est-ce que l’assurance marcherait en cas d’incendie ?)

 

Pas d’information concernant l’exploitation des  parcelles de terrain  (anciennement Bihel) dont la commune est propriétaire) à proximité de la Ferme du Four (récolte de foin, pâturage d’équidés)

Une convention ou un bail ont-ils été signés sans la concertation ni l’avis  du conseil municipal ?

Y a-t-il un programme quant aux illuminations de Noël, ou continue –t-on les mêmes décorations que les années précédentes ? Quelle commission gère ce dossier ?

Pas d'information concernant la réalisation en cours d'une fresque murale aux tribunes du stade par l'association "Peindre à Digosville". Qui finance l'achat de la peinture et des ingrédients : L'association Peindre à Digosville ? Le Football Club de Digosville ? La Mairie ? Dans ce cas, quel est le coût ? Dossier jamais évoqué en réunion de conseil municipal.

Pas d’informations quant à la réunion de quartier qui aura lieu le jeudi 12 Octobre 2017 pour les habitants du lotissement anciennement dénommé « Les chemins du Becquet ». Les élus sont–ils tous invités, apparemment non. Les autres quartiers de la commune pourront-ils bénéficier à leur tour d’une réunion pour exposer leur problématique concernant la vie communale ?

Il faut toujours que les élus d’ « Agir pour vivre ensemble » posent beaucoup de questions pour avoir des renseignements tels que sur les commerces du Becquet, sur le remplacement de Mme Hamel, sur les mouvements de personnels alors qu’il y a une commission du personnel…

Y a t il un adjoint dédié à l’information à la mairie de Digosville ? Si oui, il faudrait revoir sa fiche de poste et ses objectifs, voire lui faire passer un bilan de compétences pour le réorienter…

En bref, il y a encore énormément de travail en perspective, et comme dirait un grand philosophe : « C’est vrai qu’il y a un gisement d’amélioration… » 

Synthèse financière de ce conseil :

Débit                    Intitulé                           Crédit

1 600 000 €       Crédit Pré Martin

   560 000 €       Crédit FCTVA

    12 500 €       Décision modificative

                       Frais scolaires                    2 386,11 €

        200 €      Village fleuris

    19 174 €     Décision modificative

      5 925 €     ICL

      1 377 €     Candélabre

      1 620 €     Registre ERP

     8 900 €      Aléas Lot 6 Plomberie

                     Cantine                                    3 600 €

      5 461€     Mallette école

 

2 215 157 €     Totaux                                    5 986 €

 Soit 2 209 171 € de dépensés en une séance qui viennent s’ajouter aux sommes dépensées depuis 6 mois…

Il y a peut être un gisement d’amélioration, mais si çà continue, il n’y aura plus de gisement financier !

Déposé le 11/10/2017.